Rechercher
  • Ilana

*** R-E-J-O-U-I-S-S-A-N-T ***

"Provoque ta chance ! " Christophe HAAG




Un délice.

Je vous invite à lire au plus vite, le livre de Christophe HAAG, « Provoque ta chance !», paru chez Albin Michel.


@Christophe Haag, professeur HDR @emlyon business school a travaillé, recherché, enquêté pendant plusieurs années pour comprendre comment devenir un serial chanceux.


Je vous partage ici quelques unes de ses idées (que j’espère ne pas « abîmer » et que je vais me permettre de commenter) pour développer sa chance.


  • S’il faut investir dans une seule valeur refuge, ce n’est pas l’or évidemment, mais L’AUTRE car la chance circule de corps en corps. Plus tu donnes, plus tu reçois. Meilleur R.O.I. affectif !

  • Ne pas se victimiser, ne jamais se considérer comme une victime. Prends ton destin en mains. Quel que soit le coup dur ou la malchance, dis-toi que c’est probablement un cadeau mal emballé au sein duquel il y a l’émotion ( = l’essence à mettre dans son moteur !). Les serial chanceux sont capables de recycler les coups de malchance en quelque chose de positif.

  • Ne pas se mentir à soi-même. Eviter les dissonances entre soi et soi.

  • Faire preuve d’autodérision. Même dans les pires situations, l’autodérision libère la tension psychique, favorise la pensée latérale et permet notamment de trouver une solution créative à un problème.

  • Lorsqu’un problème se pose, essaie de te le poser dans ta seconde langue (l'anglais par exemple) et de le résoudre. Cette langue dans laquelle tu as en général moins de vocabulaire, va te permettre de trouver plus de spontanéité et de mieux t’adapter.

  • "Kindness is a super power". La gentillesse paie. Produire un acte gentil, fait sécréter de l’ocytocine. Tu protèges ainsi ton cœur, tu secrètes moins de cortisol, tu as une meilleure espérance de vie. Des études démontrent que produire 6 actes gentils par semaine diminue l’angoisse et améliore l’espérance de vie. Sénèque nous dit « Quoi, dis-tu, tu donnes pour recevoir ? – Bien plus, c’est pour ne pas perdre. » et « Partout où il y a un humain, il y a place pour un bienfait ». (Right ? ;-))

  • 15 is magic. Il faut 15 jours pour digérer un coup dur, un coup de malchance. C'est très peu. Il y a un driver puissant ici : l’espoir des jours meilleurs.

  • Faire face au problème : renverser les rôles, ne pas subir, ne pas se considérer comme une proie.

  • « S’il n’y a pas de solution, c’est qu’au final, il n’y a pas de problème !" (petit clin d’œil à mes amis du PBS @Le PBS by Yoram Moyal : si la faim n’est pas le problème, alors manger n’est pas la solution !)

  • Plus une situation est compliquée, moins il faut réfléchir. La vie préfère la simplicité à la complexité (n’est-ce pas @Natacha Rozentalis ?)

  • « Il est plus facile de demander pardon que de demander la permission » Grace Hopper. Il faut AGIR (proprement, éthiquement mais AGIR !). Emotion = Ex-movere = En mouvement

  • Qu’es-tu prêt à perdre dans la vie ? Choisis, sois au clair sur les bénéfices cachés.

  • COVID pour @Christophe HAAG = Chance Offerte de Valider/Vivre notre véritable IDentité. Avec l’énergie du désespoir, il est plus aisé d’être lucide sur qui on est.

  • Nous sommes en "CDD sur la boule bleue". Il faut se prendre en mains, prendre conscience du courant de la vie et donner un bon coup de pagaie, en résonance avec ses besoins, ses valeurs.

"LE HASARD (durable) NE FRAPPE JAMAIS PAR HASARD !"


Merci à lui pour ces propos qui font du bien à l’âme et donnent une énergie inconsidérée !