Rechercher
  • Ilana

Ca Commence aujourd'hui ?


Le mois dernier.

Une petite pause. Je rentre déjeuner à la maison au calme. Puis j’allume la télé (Comment fait-on déjà pour l’allumer ?😂) Je tombe sur "Ca commence aujourd'hui" sur France2.

Le sujet : « Auteurs de best-sellers : la vraie vie des romancières ». Il n’en fallait pas plus pour me captiver : des trajectoires de vie (ma passion !) de romancières (youpi !) et le sourire doux de Faustine Bollaert. Je suis happée.

Sont invitées quatre écrivaines de feel-good books : @francoise_bourdin, @raphaellegiordano , @bambergervanessa , @agnesmartinlugand.auteur.

Qu’ont-elles en commun ?

✨Ce sont des femmes. Oui, et ?

✨Elles écrivent des livres à succès. Oui et ?

Elles racontent tour à tour le chemin qui les a conduites à l’écriture et à la réussite.

Et vous savez quoi ? La maternité a été l’un des déclencheurs de leur succès.

La maternité bouleverse, transforme, interroge, libère. Le processus identitaire professionnel se met au travail avec ce bouleversement.

Chacune à leur manière, elles témoignent dans cette émission de leur parcours et placent la maternité au cœur du processus (et de leur succès !). Je le constate au quotidien avec les mamans que j'accompagne. La vie professionnelle après bébé peut effrayer ou libérer (ou les deux simultanément ou successivement !). Il est utile (nécessaire ?) de se poser les bonnes questions.

Françoise Bourdin avait écrit deux romans à succès alors qu’elle n’avait que 21 ans puis elle a arrêté pendant de nombreuses années. Elle a ensuite eu des enfants. Lorsqu’ils sont rentrés à l’école, l’une de ses filles lui dit : « Papa est docteur, et toi, t’es quoi ? ».

Agnès Martin-Lugand a exercé le métier de psychologue pendant un certain nombre d’années. Puis, elle est devenue maman. « Quand je suis devenue maman, le désir de l’écriture, ce plaisir s’est rappelé à moi. Il y a eu le côté, quand je suis devenue maman, je me suis sentie un peu Wonder-woman (…) ça m’a donné des ailes. »

Raphaëlle Giordano a fait un burn-out alors qu’elle travaillait en agence de communication. Cette expérience ratée en entreprise lui a permis de comprendre qu’elle ne souhaitait pas retourner en entreprise, qu’il fallait « s’inventer un chemin de traverse » pour travailler autrement. « Il se passe 10 ans entre ce moment-là et « ta deuxième vie » (…) Un long chemin pour oser. Je suis devenue maman. »

Vanessa Bamberger : « Au début, j’ai commencé à travailler dans la communication audiovisuelle, la communication institutionnelle. J’essayais de m’approcher de choses artistiques sans m’autoriser je pense à faire moi-même quelque chose d’artistique (…) Je n’avais pas confiance en moi. Il fallait rentrer dans le cadre. J’avais fait en plus des bonnes études. Donc il fallait aller dans les grosses boîtes (…) Il se trouve que moi aussi je suis devenue maman à 30 ans et j’ai eu un grave problème à mon accouchement. J’ai failli mourir. Et ça m’a fait poser plein de questions ». Elle a ensuite fait un bilan de compétences et est devenue journaliste. Le processus qui l’a conduit à l’écriture est défini comme « quelque chose de l’ordre du combat personnel identitaire ».

Natacha Espié, psychologue présente sur le plateau, explique qu’il faut se libérer de ce qu’on attend de nous pour créer, pour S’AUTORISER à créer.

Faustine Bollaert conclut l’émission ainsi : « Je suis très touchée de voir que vos maternités respectives ont joué un rôle dans vos chemins de vie de romancières ».

La maternité bouleverse indéniablement la trajectoire professionnelle. Alors quand les entreprises vont-elles tenir compte de cela ?

#mamanmaispasque #coaching #bilansdecompetences #devenirmaman #mamanbosse #conciliervieprovieperso #parentalact #1000premiersjours #CCA

14 vues0 commentaire